• Chapitre 13

    Chapitre 13

    Kuroki: NANAKO !!!

    ------------------------------

     Le cri de Kuroki résonna pendant un long moment, des personnes ayant était alerté par le vacarme appela une ambulance pendant ce temps Dai était devant Nanako. Elle ne bougeait plus, du sang.. tellement de sang, et lui.. il tremblait, son corps entier tremblait, Kuroki aussi tremblait comment est-ce qu'on avait pu en arriver là ? Soudainement une silhouette dépassa Kuroki pour se précipiter sur le corps inerte de Nanako, Akira... Il criait de douleur, des personnes essayaient comme ils pouvaient de le retenir, il ne fallait pas qu'il la touche mais comment lui expliquer ça alors qu'il était si désespéré ? Mimi et Hiroshi arrivèrent à leurs tours choqués, Mimi en voyant toutes cette pagaille ne put simplement que s'écrouler au sol et murmurer "Nanako.." en essayant de retenir ses larmes. Hiroshi apporta soutient à Mimi en la prenant dans ses bras, lui aussi souffrait, ses sourcils étaient froncés tant il se retenait de pleurer à son tour. Kuroki lui était toujours debout se remémorant la scène qui venait de se passer, il fit un pas, puis deux, il s'approcha d'Akira qui n'avait pas encore arrêté d'hurlé la mort mais qui s'était résigné à ne pas s'approcher plus de Nanako. Il pensait pouvoir lui dire quelque chose mais rien ne sortis sauf des excuses pitoyables qu'il ne pouvait pas arrêter de répéter. L'ambulance arriva enfin et Nanako fut amenée au urgence à toute vitesse, son frère avait été le seul à monter dans l'ambulance car les autres ne faisait pas partis de la famille et il avait menacé Dai de le tuer s'il s'approchait encore de Nanako. Quand l'ambulance partit il y eu un énorme vide, il n'y avait plus aucun bruit même les respirations étaient silencieuses. Kuroki se décida de rompre le silence, il tourna la tête vers Dai qui était assis la tête contre ses genoux.

    Kuroki: Toi.. C'est ta faute si Nanako a eu cet accident !!

    Ni une ni deux il attrapa Dai par le col et le colla contre un mur. Son regard était effrayant.

    Kuroki: Tu es fière de toi ?! Espèce de sale m*rde c'est toi qui aurait du partir dans cet ambulance pas elle ! Ta mort n'aurait gêné personne, celle de Nanako elle... elle.. PUT*IN !!!!

    Il lui donna un grand coup de poing qui le fit tomber à terre, Kuroki prit par la colère continua à le frapper. 

    Kuroki: Dis quelque chose !! REPONDS !! POURQUOI, HEIN ? Pourquoi.. Pourquoi est-ce qu'elle t'a sauvée sans réfléchir aux conséquences...

    Kuroki pleurait et ses coups se furent de moins en moins fort, sa force l'abandonné pour faire place à du désespoir. Dai serra ses poings et à son tour frappa Kuroki.

    Dai: Je ne sais pas !!! Je sais que c'est moi qui aurait du avoir cet incident ! M*RDE !! Je sais que ça n'aurait gêné personne !! JE LE SAIS !!

    Les deux s'affrontaient avec vigueur, Hiroshi décida de les arrêté.

    Hiroshi: Arrêté maintenant ! Qu'est-ce que penserais Nanako si elle vous voyaient ?!

    Les deux regardèrent Hiroshi légèrement choqués.

    Hiroshi: Nanako ne mourra pas ! Ne l'enterrez pas aussi facilement, n'est-ce pas Mimi ?

    Mimi: Oui, Nanako est forte ! Elle ira bien !

    Celle-ci essuya ses larmes et se releva. 

    Mimi: Je suis sûre que tout ira bien, oui tout ira bien car notre Nanako n'est pas n'importe qui.

    Ils imaginèrent tous Nanako sourirent et ils se calmèrent. Tout ira bien.

    Une semaine passa, l'état de Nanako avait été stabilisé mais elle ne s'était toujours pas réveillée. Son frère veillé constamment sur elle, il avait eu tellement peur pour elle. Kuroki se sentait mieux et avait repris ses esprits, il s'était excuser auprès de Dai et passé souvent voir Nanako. Mimi et Hiroshi s'étaient un peu rapprochés même si aucun des deux ne voulait se l'avouer, ils allaient eux aussi souvent voir Nanako ensemble. Et Dai, il avait beaucoup réfléchi et avait fait un choix, il avait pu quelques rares fois voir Nanako avec l'aide de Mimi et Hiroshi et une fois de Kuroki. Le réveil de Nanako avait été annoncé aujourd'hui alors tout le monde était là, ils étaient arrivés tôt le matin pour ne pas rater le moment où elle ouvrira les yeux. En attendant ils essayaient de s'occuper comme ils pouvaient. Soudainement Mimi posa une question qui surpris un peu Dai mais avec un sourire nostalgique, il y répondu.

    Dai: Pourquoi je l'aime? Il y a beaucoup de raison d'aimer Nanako mais je pense que la première fois que je suis tombée amoureux d'elle c'est à l'enterrement de ses parents, ce n'est pas vraiment un endroit pour tomber amoureux mais je m'en souviendrais toujours. Quand j'étais petit je détestais Nanako, je ne pouvais pas la supporter alors qu'elle elle n'arrêtait jamais d'essayer d'être mon amie. Et puis le jour de l'enterrement de ces parents, alors que je m'attendais la voir pleurer, elle retenait ses larmes et essayait de faire sourire son frère qui pleurnicher comme un bébé. A ce moment là je me suis dit que c'était vraiment une idiote que même à l'enterrement de ses parents elle continuaient à faire l'idiote et puis.. un peu après la cérémonie je suis retourner sur la tombe parce que j'avais laissé quelque chose là-bas, je fus très surpris de voir Nanako pleurer devant la tombe de ses parents, elle paraissait si triste. Mais je n'est pas était capable d'aller la voir et de la consoler en fait quand je l'ai vu pleurer, j'ai repenser à ma tante si gentille et mon oncle si marrant et je me suis mis à pleurer aussi. Elle fut d'abord surprise de me voir mais comme je n’arrêtais pas de pleurer c'est elle qui me consola. Alors j'ai toujours voulu à mon tour la consoler mais.. Après tout c'est toujours elle qui vient me sauver..

    Mimi: Oww.. C'est bien notre Nanako !

    Hiroshi: Tu pleures Mimi, mais c'est que tu deviens sensible !!

    Mimi: La ferme!

    Elle lui donna un coup sur la tête et Dai les regarda un peu surpris, puis un sourire lui échappa. Les amis de Nanako n'étaient pas si idiots et embêtants finalement. Kuroki et Akira rigolèrent d'Hiroshi et Mimi, ces deux-là étaient vraiment un duo comique. Soudainement Akira tourna le regard vers Nanako, elle les regardaient en souriant.

    Akira: Nanako !!

    Akira ne laissa pas Nanako parler et il l'a prit dans ses bras. Il fut aussitôt rejoins des autres. Ils étaient tous si heureux de la revoir éveillées, de revoir son sourire et d'entendre sa voix. 

    Akira: Je ne veux plus jamais revivre ça.. Ne refait plus jamais ça, j'était tellement inquiet j'ai cru te perdre !

    Nanako: Pardon Onii-chan.

    Il se contenta de sourire apaisé et de l'embrasser sur le front. Mimi prit la parole et raconta plein de choses pas vraiment intéressantes mais cela fit rire Nanako. Ensuite Hiroshi parla de son petit frère qui avait préparé une surprise à Nanako lorsqu'elle se réveillera et il lui donna un bracelet fait avec des perles roses clairs et plus foncées, elle l'enfila et le trouva très jolie. Kuroki qui était simplement resté assis à côté de Nanako n'arrêté pas de la regarder, elle le remarqua et fut embarrassé mais elle ne préféra rien dire. Quant à Dai il s'était un peu écarté du groupe pour ne pas dérangé et aussi par peur que Nanako le rejette même s'il savait très bien qu'elle n'en serait pas capable. Nanako qui s'en était rendu compte fit un geste à Dai pour lui dire d'approcher, ce qu'il fit sans rechigner. Il s'assit alors à la place de Kuroki qui s'était levé et Nanako le prit délicatement dans ses bras. Elle prit la parole avec une voix douce et apaisante.

    Nanako: Tu sais Dai, la dernière fois tu m'as demandé pourquoi je faisais toujours attention à toi, et bien.. C'est simplement parce qu'un jour alors que je pleurais seule sur la tombe de mes parents, un gentils garçon et venus pleurer avec moi alors depuis ce jour je me suis promis de toujours prendre soin de lui et de le faire sourire.

    Dai écarquilla les yeux puis les referma en laissant s'échapper ses larmes.

    Dai: Nanako.. Merci.. Je suis désolé, j'aurais voulu te consoler..

    Nanako laissa à son tour des larmes couler.

    Nanako: C'est ce que tu as fait.. Merci, Dai..

    Dai: Je t'aime..

    Nanako se contenta de lui caresser le dessus de la tête, cette fois Dai avait compris. Les deux sourirent ensemble, puis ce fut le sourire général. Ils sortirent tous de la chambre d’hôpital où Nanako était installé sauf Kuroki. 

    Kuroki: Tu te sens mieux ?

    Nanako: Oui, merci d'être venue me voir.

    Kuroki: Ce n'est rien..

    Nanako: Tu sais.. Je t'ai entendu..

    Kuroki: Quand ?

    Nanako: Juste avant l'accident, j'ai entendu ta voix et je me suis dis, si Kuroki est là ça ira. C'était assez idiot de penser ça, tu ne penses pas ?

    Elle eut un léger rire, en réalité elle ne trouvait pas ça idiot c'était juste ce qu'elle avait pensé à ce moment là et.. 

    Kuroki: Ce n'était pas idiot !

    Nanako regarda Kuroki, son regard était sérieux, il s'approcha d'elle et l'enlaça tendrement. Nanako rougit. Il l'a serré contre lui, il s'était tellement inquiété pour elle.. L'odeur de Kuroki embaumait les narines de Nanako ce qui la fit sourire, elle leva la tête vers Kuroki et ils se retrouvèrent face à face, leurs visages étaient si près. Brusquement Hiroshi ouvrit la porte alors Kuroki s'écarta d'un bond.

    Hiroshi: Oh, désolé je vous dérange ?

    Kuroki: Non! Pas du tout, je... je contrôlais juste sa température ! Bon, je te laisse te reposer Nanako, à bientôt.

    Il sortit de la chambre le visage en feu, cet Hiroshi alors ! Il pouvait pas frapper avant d'entrer ou ne pas rentrer du tout?! Hein? Mais à quoi pensait-il pourquoi est-ce qu'il n'aurait pas du rentrer ce n'est pas comme s'ils allaient s'embrasser ou quoi que ce soit! Kuroki devenait de plus en plus rouge ce qui fit rire Mimi qui était en face de lui. Hiroshi lui était resté dans la chambre, il regarda Nanako, elle était toute rouge à son avis au lieu de contrôler sa température il l'a faisait plutôt monter. Il quitta la chambre en souriant et Nanako se retrouva seule alors elle s'endormit. Dans le couloirs Dai et Akira parlaient, ça avait l'air plutôt sérieux. Ils rejoignirent le petit groupe qui attendait et Dai prit la parole.

    Dai: J'ai décider de retourner chez moi, je ne veux plus causer de problèmes à Nanako et puis je compte bien me faire punir par mon inconscience. Ah, aussi je n'ai toujours pas abandonner, j'aime Nanako alors quand je reviendrai, je serais devenu un homme capable de la rendre heureuse. Alors tiens-toi prêt Kuroki car tu es dorénavant mon rival !

    Kuroki: Euh.. Si ça t'amuse..

    Mimi: Dommage que tu partes, alors que je commençais à t’apprécier.

    Dai: Je suis désolé mais mon cœur est déjà pris.

    Mimi: Ne te fais pas d'idée! Sale gosse!

    Mimi lui frappa le dessus de la tête, Dai se gratta la tête puis il rigola de bon cœur. Il avait désormais choisi d'être plus honnête et d'essayer de ne pas être trop énervant. 

    Deux jours après, Dai était prêt à partir et il ne manquait plus que son train arrive. Nanako devait encore rester à l’hôpital alors il ne lui avait pas dit qu'il partait elle devait se concentrer sur son rétablissement. Seulement deux 'potes' à lui était venu le saluer. Alors que son train entrait en gare il entendu une voix familière et se retourna. Nanako l'appelait, elle était sur un fauteuil roulant que poussé Hiroshi à toute vitesse. Mimi et Akira criaient à Hiroshi d'aller moins vite mais celui-ci n'écoutait pas et continuer à courir en poussant le fauteuil tout en riant à l'unisson avec Nanako. Kuroki les suivaient en marchant tranquillement derrière. Arrivés devant Nanako cria en cœur avec Hiroshi et Mimi: SURPRISE !

    Dai était heureux de les voir, il les remercia et puis alla voir Nanako.

    Dai: Pourquoi est-ce que tu es en fauteuil ?!

    Nanako: Ne t'inquiète pas c'est simplement que le docteur a dit que j'était encore trop faible pour me déplacer sans aide.

    Dai: Ah, je vois. Merci.

    Nanako: C'est rien, voyons! Et aussi, Mimi m'a dit pourquoi tu partais. Alors je t'encourage à devenir un homme, fais de ton mieux Dai et j'espère pouvoir te voir bientôt.

    Dai: Merci, je deviendrai un très grand homme tu verras !

    Dai rentra à l'intérieur du train et les portes se fermèrent. Doucement le train commença à avancer, Hiroshi attrapa le fauteuil de Nanako et il commença à courir après le train, tout le monde rigolaient même Dai qui était derrière la vitre. Puis Nanako se mit à crier: Merci, Dai ! Fait de ton mieux!! A bientôt !!! 

    Dai voulu répondre mais ils étaient maintenant trop loin, il se dirigea à sa place puis s'assit. Il murmura alors en souriant: Merci à toi Nanako, à bientôt..

    ----------------------------------------------

    J'aime bien cette fin 8)

     Bref! Voilà alors comment prenez-vous le départ de Dai ? Personnellement je le prends plutôt bien parce que je pense qu'il ne pouvait pas apporter plus de choses très intéressante à la fiction et puis qu'il est mieux en partant x) Même si je l'aime bien! Aussi comment avez-vous prit le petit pétage de câble de Kuroki au début vous le trouvez peut-être trop changé ? En fait je ne savais pas trop comment faire réagir Kuroki mais je voulais absolument qu'il se bat au moins une fois avec Dai alors voilà x') C'était pas trop violent pour vous j'espère! o/ Aussi j'ai du mal avec le rapprochement de Kuroki et Nanako j'ai peur d'aller trop vite mais en même temps je ne veux pas que ça mettent trop de temps ! <.< Enfin voilà, j'espère que vous aurez aimer et n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez! ^^ Et aussi j'ai l'impression qu'il est plus court que les autres mais après je me demande si c'est pas à cause du format du blog.. Vous en pensez quoi ? 


  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Avril 2015 à 17:22

    Ouah ! J'adore comme toujours ! :)

    Je suis contente que Dai parte il arrêtera de se mettre entre Nanako et Kuroki ;)

    J'ai bien aimé sont pétage de plomb, ça montre qu'il tiens à Nanako et qu'avec la peur de la perdre il n'a pas su contrôler ses sentiments enfin je vois ça comme ça ^-^ Trop violent ? Tu rigole j'espère je veux plus de sang MDRR *Où je m'en vais moi *

    Hmm peut-être qu'il est un peut plus court mais ça ne choque pas, mais en tout cas c'était TOP ! *^*

    2
    Mardi 14 Avril 2015 à 17:30

    Merci *^*

    Oui je pense la même chose x)

    C'est un très bon résume *^* D'accord tiens toi prête alors!!! *Je viens avec toi..x)*

    D'accord, merci beaucoup! *^*

    3
    Mardi 14 Avril 2015 à 18:58

    Je suis trop forte ! J'ai tout compris MDR Youpi du sang du sang *Oulala faut que j'arrête *

    De rien *^*

    4
    Mardi 14 Avril 2015 à 19:44

    Oui x) Ouii ! x)

    5
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:20
    j'ai adoré!!!!!!!!!!!!!!!!!!! vite vite la suite!! merci pour ce chapitre :)
    6
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:24

    Merci *^* 

    Je vais faire de mon mieux *-*

    De rien, merci d'avoir lu ^^

    7
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:27
    de rien *^* ne tant fais pas je ne te mets pas la pression (vite la suite je vais mourir sinon, j'en peux plus je vais faire une criise cardiaque!! vite!!) non je ne te mets pas la pression qu'est ce que tu vas imaginé.....voyons. pas de quoi ^^ je suis ta fic depuis le début quand même ^^ et j'adore toujours autant :)
    8
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:29

    Non pas la pression du tout x'D

    Ohh.. Merci beaucoup! *o*

    9
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:30
    mdrrr ouai pas du tout XD
    de rien je suis honnête ^^ ça viens du coeur
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:33

    Tellement pas que je tremble x'D

    Tant d’honnête me fait trop plaisir *Q*

    11
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:37

    aaaah oaui X

    trop de compliment surtout XD *faut que je passe s'aspirateur..moi* 

    12
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:39

    x'D

    Oui x'D (Courage! x))

    13
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:48

    j'ai presque fini j'ai plus que le haut et c'est bon XD merci

    14
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:50

    De rien x'D

    15
    Mercredi 15 Avril 2015 à 11:52
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :