• Journal d'une rêveuse.

    Mon chère journal aujourd'hui j'ai envie d'écrire un texte différent des autres, différents des simples phrases que j'écris d'habitude, des phrases d'une jeune fille rêveuse qui croît pouvoir accomplir de grande choses alors qu'elle n'a même pas encore accomplie de petite chose. Mon moral peut te paraître différent que d'habitude mais il est juste plus posée est réfléchie ce qui n'est pas vraiment à mon habitude je te l'avoue. Pour en venir à ce qui m'a inciter à écrire je vais tous expliquer... Ce matin heureuse d'aller en cours pour voir mes amies comme d'habitude je me dirige vers elles qui étaient déjà regroupé devant le portail du collège me voyant arrivées elles se sont toutes jetées sur moi pour me faire la bise. La journée s'est passée calmement et nous nous sommes toutes amusées ensembles comme à chaque fois. Les cours finis nous sommes sortie du collège et avant commencer notre trajet ensemble comme d’habitude chacune se séparait au bout de quelques minutes à la fin il ne rester que ma meilleure amie et moi, pour une fois elle ne parlait pas beaucoup ce qui était plutôt étonnent quand il fut le moment de se séparer, elle parut effondrée je lui demanda alors si elle allait bien et elle ne me répondue que d'un sourire triste. Elle finie par me dire que tout irait bien et qu'on se reverras le lendemain... Alors je me suis dit qu'elle me raconterais surement aujourd'hui et.. et ce matin elle n'était pas là, notre professeur principal ne nous a rien dit, il joué l'ignorance mais il savait très bien la raison j'en étais persuadé alors à la fin de tout les cours je suis allée dans sa salle de cours et je lui ai demandée droit dans les yeux s'il savait quelque chose. Il a détourné son regard et m'a dit quelque chose qu'il n'aurait jamais du... "Pardon, mais ça ne te regarde pas." Cette phrase voulait tout dire il ne voulait pas m'en parler car c'était grave et qu'il n'avait pas le droit de divulguer la raison, je lui est répondu que je saurais la raison coûte que coûte et je suis partie en courant. Je suis sortie du collège sans attendre les filles, j'était bien trop pressé d'aller chez ma meilleure amie et de lui demander en face ce qui se passait. Arrivée devant sa porte j'étais à bout de souffle, j'avais couru tout le longs, je frappa à la porte et son grand-frère venu m'ouvrir beaucoup de temps après, quand il ouvrit, son visage triste et plein de larmes me surpris en me voyant il me prit dans ses bras et me serra contre lui, il pleurait.. J'avais beau lui dire de se calmer il continuait encore et encore mon cœur se serrait de plus en plus, ses parents rejoignirent l’étreinte tout en pleurant eux aussi. Quand ils furent tous calmaient ils m'apprirent avec difficulté que ma meilleure amie souffrait d'une maladie orpheline et que hier elle avait subie une opération qui malheureusement n'avait pas eu l'effet voulue et elle n'y résista pas, elle.. décéda.. Je.. Ma mère avait été obligée de venir me chercher je n'avais pas pue me relever après avoir appris cette nouvelle.. Je ne voulais, je ne veux pas y croire ! Tout ces sourires partagées, ces délires, ces larmes, ces histoires, ces disputes, ces discussions, je ne pourrais dorénavant ne plus les avoir avec elle, je ne pourrais pas la revoir..

    Alors chère journal la fille rêveuse que je suis aurait rêver que son amitié dure plus longtemps, que ces sourires et ces rires soient éternelles, ça maladie inexistante, notre amitié infinie et que mes pleures s’arrêtent. Mais je sais, je sais que tous ça ne peut-être maintenant qu'un rêve que ça ne pourras plus jamais arriver car tout c'est déjà passer et que je n'ais pas assez profiter, je sais que jamais je ne l'oublierais, je sais qu'il y en aura d'autres mais elles seront différentes, je sais que l'amitié est éphémères mais pas celle-là, je sais aussi que c'est finie mais je ne veux pas.. Alors aujourd'hui il  n'y aura pas de fin, il n'y en aura plus jamais car je déteste quand tout finie.

    Chère journal ça fait maintenant 3 ans rien n'est encore finie ma peine continue mais les sourires sont revenues, l'amour est arrivé, la meilleure est toujours la même malheureusement elle n'est plus là pour rire avec moi, une tombe avec inscrit son nom a était instaurée et ce n'est toujours pas la fin car... Il n'y aura jamais de fin.

     

    (Voilà! ^^)

    (Dîtes-moi ce que vous en pensez, j'aime beaucoup cette histoire, je tiens d'ailleurs à vous précisez que ce n'est qu'une fiction il n'y a pas d'histoire vraie derrière. J'espère que ça vous a plus, merci d'avoir lu! ^_^)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :